Balisage aérien pour tours de météo

Balisage aérien pour tours de météo

Les investissements nécessaires à la création de champs éoliens sont considérables et, par conséquent, les promoteurs doivent garantir la viabilité de leurs projets. Plus spécifiquement, pour connaître avec une fiabilité maximale les ressources éoliennes d’un site il est essentiel d’obtenir des mesures in situ de la vitesse, de la direction, de la température et d’autres variables du vent, sur une période minimale de 12 mois.

Pour cela on installe des tours ou pylônes de mesure qui incorporent plusieurs capteurs de variables météorologiques dont les valeurs sont traitées et stockées. Sa fonction principale est de connaître l’énergie éolienne disponible dans une zone donnée et d’établir la viabilité ou non d’un futur parc éolien dans ledit site.

Ces pylônes sont généralement métalliques, triangulaires, entretoises (avec accolades) ou autoportantes (sans accolades), pouvant dépasser 100 m de hauteur.

Les règlements de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) sont des «suggestions» que l’organisme établit et que les différents pays, en utilisant leur capacité réglementaire interne, adoptent généralement comme normes, pouvant varier en fonction des caractéristiques et des besoins de chaque lieu ou projet. Par conséquent, les ordres de l’autorité aérienne du pays doivent être appliqués dans chaque cas. En l’absence de ces normes spécifiques, les réglementations de l’OACI sont applicables.

En résumé, en ce qui concerne la signalisation lumineuse, il est défini comme suit:

Les tours/pylônes jusqu’à 45m de haut:

  • Une lumière sera installée au plus haut point possible.
  • Ce doit être de «Faible Intensité». Seront des feux rouges, fixes et de nuit. Ils peuvent être de type A (10Cd) ou de type B (32Cd)
  • Il doit être visible à partir de 360º d’Azimut.

Dans les tours de hauteur comprise entre 46m et 105m:

  • Une lumière sera installée au plus haut point possible.
  • Il doit s’agir d’une «Intensité Moyenne», de type B ou C.
    Les feux d’ Intensité Moyenne de type B et C sont rouges, fonctionnement de nuit, 2.000 Cd. Le type B clignotent (entre 20 et 60 clignotements par minute) et le type C est fixe.
  • Dans les sections équidistantes ne dépassant pas 52 m de distance, des niveaux d’éclairage intermédiaires doivent être installés. Celles-ci peuvent toutes être d’intensité moyenne ou bien combiner une intensité moyenne et faible.
  • Tous les niveaux d’éclairage doivent être visibles à partir de 360º d’Azimut. Par conséquent, les niveaux intermédiaires de lumières, car la tour est de section triangulaire, doivent avoir 3 feux par niveau, chacune d’elles étant placée dans l’un des bords de la tour.

Dans les tours/pylônes de hauteur comprise entre 105m et 150m :

  • Un feu sera installé au plus haut point possible.
  • Il doit s’agir d’une «intensité moyenne» de type A
    Les balises lumineuses du type A de «moyenne intensité» sont des feux blancs, donnant le jour 20.000 Cd et 2 000 Cd pendant la nuit, toujours clignotant (entre 20 et 60 clignotements par minute).
  • Dans le cas de séparations équidistantes ne dépassant pas 52 m d’espacement, des feux intermédiaires doivent être installés le long de la tour, selon les mêmes critères que dans le cas précédent.
  • Tous les niveaux d’éclairage doivent être visibles à partir de 360º d’Azimut. (Par conséquent, les niveaux de lumières intermédiaires, car la tour est de section triangulaire, doivent avoir 3 par niveau, chacune d’elles étant placée dans l’un des bords de la tour).

Pour les tours de plus de 150m de haut:

Seront installées des feux de Haute Intensité. Pour ce cas Il est recommandé de consulter les autorités aériennes locales, DGAC/STAC en France

Étant donné que les tours météorologiques sont généralement installées dans des endroits sans accès au réseau électrique, il est vivement recommandé d’utiliser des balises à énergie solaire. De cette manière, les feux ne consomment pas d’énergie provenant de bâtis de batterie ou de générateurs dédiés à l’alimentation des capteurs de la tour, ainsi que des enregistreurs de données et des systèmes de communication, ce qui permet une plus grande autonomie de ces derniers tout en aidant à dimensionner batterie inférieure et systèmes d’alimentation électronique. A cela, il faut ajouter l’installation des feux sans câblage ni maintenance. La balise est fixée à la tour, “ON” et prête.

Il existe très peu de fabricants de balises compactes, à technologie LED, intégrant des panneaux solaires et toute l’électronique nécessaire, et encore moins qu’ils aient obtenu les certifications de conformité aux spécifications techniques de l’OACI.

IVSOLAR est spécialiste depuis plus de 20 ans dans ce domaine. Nos balises brillent dans plus de 42 pays du monde, dans les climatologies les plus diverses, après avoir été hautement reconnues pour leur fiabilité et leur qualité technologique.

Utilisation de cookies

Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers pour collecter des informations afin d’améliorer nos services, ainsi que pour analyser votre navigation. Si vous continuez à naviguer, cela signifie l’acceptation de l’installation de la même chose. L’utilisateur a la possibilité de configurer son navigateur, s’il le souhaite, pour éviter son installation sur son disque dur, mais il doit tenir compte du fait qu’une telle action peut entraîner des difficultés de navigation sur le site.